Les animaux utiles au jardin

Les animaux sont partout dans le jardin, qu’il soit paysager, fleuri, potager ou verger. Il y a ceux que l’on voudrait éviter (ils font l’objet d’une autre fiche pratique « Les animaux nuisibles au jardin ») et ceux que l’on voudrait attirer car ils rendent de nombreux services au jardinier, en permettant la pollinisation ou en éliminant les parasites des plantes.
Les professionnels de l’agriculture bio ou raisonnée utilisent ces précieux alliés pour éviter l’emploi de produits phytosanitaires trop agressifs. Même si vous êtes un jardinier amateur, attirez les bonnes espèces animales dans votre jardin et vous pourrez bientôt vous passer d’insecticides, molluscicides…

Les papillons

Papillon animaux utiles jardinCe sont d’excellents pollinisateurs. Pour attirer les papillons dans votre jardin, il faut laisser un coin en friche et privilégier leurs plantes hôtes, c’est-à-dire des plantes dont les chenilles mangent les feuilles (cela évitera qu’elles viennent voir de trop près vos cultures…) et qui fournissent du nectar aux adultes.

> Les papillons sont souvent « monophages » : une espèce se nourrit sur une plante-hôte particulière. Par exemple, les larves de Machaon se nourrissent exclusivement sur des Ombellifères (famille de la carotte).

Les abeilles

La disparition des abeilles (maladies, pesticides…) serait catastrophique car elles assurent une grande partie de la pollinisation des plantes.
Pour les attirer, plantez une grande variété de plantes à fleurs, en sachant que les plantes sauvages produisent souvent plus de nectar que les plantes cultivées.

Les coccinelles

Ces charmantes petites bêtes sont de redoutables prédateurs : elles dévorent une quantité impressionnante de pucerons, surtout les larves. Une coccinelle adulte peut manger jusqu’à 150 pucerons par jour, sa forme larvaire plus de 1000 !
Pour attirer les coccinelles dans votre jardin, ou garder celles qui y sont déjà, surtout ne sortez pas votre produit anti-puceron à la moindre alerte : laissez le temps aux coccinelles d’agir. Il est également possible d’acheter auprès d’élevages spécialisés des larves de coccinelles.

> D’autres insectes se nourrissent de pucerons ou de larves de pucerons : le carabe doré, le chrysope, certaines punaises, les perce-oreilles (ou forficules), les syrphes…

Les hérissons

Animal utile jardin HérissonMalgré son allure calme et tranquille, le hérisson est lui aussi un redoutable prédateur d’invertébrés et de gastéropodes en particulier. Il débarrasse votre jardin des limaces, escargots, lombrics, chenilles…
Pour garder les hérissons chez vous, proposez-leur un hébergement pour l’hiver : un tas de rondins où ils pourront hiberner leur convient très bien.

> Le hérisson est un animal protégé.

Les belettes

Certes, les belettes peuvent faire des dégâts dans le poulailler, mais elles dévorent aussi les rats et les campagnols…

Les musaraignes

La musaraigne est carnivore et ne touche jamais aux fruits et aux légumes… Elle creuse rarement des galeries souterraines.
Elle se nourrit d’insectes, vers blancs et diverses larves et aussi de mulots. Une musaraigne consomme son propre poids en insectes par jour.

> Ne confondez pas la musaraigne avec une souris : la musaraigne est plus petite que la souris, la queue est moins longue que le corps et la tête est très effilée, le museau bien pointu.

Les chauves-souris

Ces petits mammifères ailés mangent la nuit de nombreux insectes, surtout les papillons crépusculaires comme les pyrales et les phalènes très nuisibles. Une chauve-souris peut manger plusieurs milliers d’insectes en une nuit, en les attrapant au vol ou sur les feuilles.

> Eviter de manipuler des chauves-souris à main nue : elles sont souvent pleines de puces et le risque de transmission de la rage par morsure, même s’il est faible, n’est pas négligeable.

Les reptiles (couleuvres, lézards, orvets…)

Lezard Animal Utile JardinLes couleuvres sont des serpents totalement inoffensifs qui peuvent vous aider à lutter contre les mulots et les campagnols.
Les lézards et les orvets mangent de nombreux insectes (araignées, mouches, sauterelles…), des limaces et des escargots.
Pour garder ces animaux dans votre jardin, installez un muret de pierres où ils viendront se chauffer au soleil.

Les crapauds et les grenouilles

Ces amphibiens sont des auxiliaires très précieux au jardin : ils se nourrissent de cloportes, limaces, chenilles, insectes, larves diverses… sans jamais toucher aux cultures.
Si votre jardin est assez grand, prévoyez une mare pour ces espèces aquatiques.

Les vers

Les galeries que les vers de terre (ou lombrics) creusent amollissent le sol et l’aèrent, tout en l’enrichissant en matière organique.
Les vers rouges, ou vers du fumier, ont un rôle important dans la décomposition des déchets et leur transformation en humus.

> N’installez jamais votre compost sur une surface bétonnée : les vers ne pourraient pas circuler entre la terre et les déchets.

Les oiseaux

Oiseaux JardinLa plupart des oiseaux (rouge-gorge, mésange, moineaux, rossignol, grive…) sont insectivores. Une mésange mange presque son poids par jour en insectes… Cependant, si vous souhaitez accueillir les oiseaux dans votre jardin, il va falloir accepter de partager une partie de votre récolte en fruits…
Offrez-leur le gîte et le couvert pendant la saison froide, puis arrêtez progressivement de les nourrir au printemps, avant la période de nidification : les oiseaux trouveront de quoi se nourrir dans votre jardin.
Les oiseaux nocturnes comme les différentes chouettes vous débarrasseront d’un bon nombre de rongeurs.

> Vous pouvez essayer d’éloigner les oiseaux de vos récoltes en installant des bouteilles en plastique vides sur des piquets.

Tous les animaux ont un rôle à jouer dans le jardin et ils ont besoin les uns des autres pour vivre. Plus leur variété est grande (c’est ce que l’on appelle la « biodiversité ») et plus le jardin sera en bonne santé. Ne détruisez pas une espèce animale, laissez de préférence les populations s’équilibrer. Si l’une de ces espèces devenait envahissante, cherchez-en la cause. Plutôt que de vous en débarrasser « chimiquement », essayez plutôt d’attirer ses prédateurs.

Petits rappels pour attirer ou garder les animaux utiles dans les jardins :

  • Limiter l’utilisation des pesticides et préférer un jardinage « bio » : paillage des cultures ou plantes couvre-sol, rotation des cultures au potager, utilisation de plantes naturellement répulsives ;
  • Planter dans le jardin des haies riches et variées et des fleurs qui attireront les insectes butineurs ;
  • installer en différents endroits du jardin des abris pour les insectes, sous forme de pots de fleurs garnis d’herbes sèches puis retournés, des nichoirs et des mangeoires pour les oiseaux et les batraciens, des murets de pierres pour les lézards ;
  • Laisser un coin « en friche » avec des herbes hautes, des arbres morts, des fleurs sauvages, une mare…

Petit rappel sur la pollinisation :

En explorant les fleurs à la recherche de nectar, les insectes se frottent aux étamines (organes sexuels mâles de la plante), récoltant involontairement des grains de pollen (jusqu’à 100 000) qu’ils abandonneront par la suite dans une autre fleur, à proximité des stigmates (organes reproducteurs femelles), permettant ainsi la fécondation.
Chaque insecte est souvent spécialisé pour récolter le pollen d’une ou de quelques espèces en particulier, le pollen bénéficie ainsi d’un transport ciblé jusqu’à une autre fleur de la même espèce.