Lexique médical et chirurgical (7) : Ostéodystrophie hypertrophique – Psychotrope

Avertissement : ce lexique n’a pas prétention à l’exhaustivité et certaines définitions ont été volontairement simplifiées pour le rendre accessible à tous. Les définitions sont données à titre indicatif et ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation chez un vétérinaire.

Ostéodystrophie hypertrophique : affection très douloureuse, touchant principalement les chiots de grande race due à une production excessive d’os dans les os longs. On ne connaît pas l’origine de cette affection.
Ostéofibrose : maladie des os caractérisée par un défaut de minéralisation. Se traduit par une déformation du squelette et des douleurs osseuses. Est souvent due à un régime déséquilibré (tout viande ou végétarien) entraînant un déficit en calcium et/ou un excès de phosphore.
Ostéolyse : destruction pathologique du tissu osseux.
Ostéome : tumeur bénigne du tissu osseux.
Ostéomyélite : inflammation de la moelle osseuse et de l’os adjacent. Est souvent d’origine infectieuse.
Ostéopathie : maladie des os, quelle qu’en soit l’origine.
Ostéoporose : diminution de la densité osseuse, liée à un déficit d’édification de l’os et non à un défaut de minéralisation. Se traduit par une fragilité du squelette.
Ostéosarcome : tumeur maligne du tissu osseux.
Ostéosynthèse : intervention chirurgicale qui consiste à maintenir entre eux les fragments d’un os cassé, grâce à des matériaux métalliques (plaques, vis, clou…).
Otacariose : otite externe prurigineuse due à un parasite (Otodectes cynotis).
Otectomie : coupe d’oreille. L’otectomie est interdite par la loi depuis 2004 si le but est uniquement esthétique. Elle ne peut être réalisée que dans un but curatif. 
Othématome : accumulation de sang dans le pavillon de l’oreille (entre la couche cutanée de la face interne et le cartilage du pavillon).
Otite : inflammation de l’oreille. Selon sa localisation, elle peut être interne, moyenne ou externe.
Otoscope : instrument médical permettant l’inspection du conduit auditif externe et du tympan.
Ovaires : glandes génitales des femelles.
Ovariectomie : ablation des ovaires.
Ovario-hystérectomie : ablation des ovaires et de l’utérus.

P

Palliatif : qui vise à soulager les douleurs et à atténuer les symptômes d’une maladie, mais qui ne peut la guérir (en particulier en cancérologie).
Palpation transrectale : examen consistant à palper les organes en arrière de l’abdomen (essentiellement les glandes périanales et la prostate chez le chien mâle) en introduisant un doigt ganté dans le rectum.
Pancréas : petite glande digestive située près de l’estomac qui secrète des enzymes digestives et l’insuline.
Pancréatite : inflammation du pancréas.
Pancytopénie : diminution du nombre de toutes les cellules du sang (globules rouges, globules blancs et plaquettes).
Panleucopénie : augmentation du nombre de toutes les cellules du sang (globules rouges, globules blancs et plaquettes).
Panniculite : inflammation de la couche graisseuse sous-cutanée.
Panophtalmie : inflammation de la totalité du globe oculaire.
Papillomatose : développement de papillomes multiples.
Papillome : tumeur bénigne de la peau ou des muqueuses, généralement due à un Papillomavirus. On dit aussi Verrue.
Paralysie : diminution ou disparition de la possibilité d’effectuer un mouvement.
Paraphimosis : impossibilité du pénis à être recouvert par le fourreau. Surtout chez le chien, rarement chez le chat.
Parathormone : hormone synthétisée par la glande parathyroïde. Joue un important rôle régulateur de calcium et de phosphore dans l’organisme. On dit aussi Hormone parathyroïdienne.
Parathyroïdes : petites glandes rattachées à la glande thyroïde. Responsables de la sécrétion de la parathormone (qui régule les taux de calcium et de phosphore dans le sang).
Parentéral : qui n’emprunte pas la voie digestive. Qualifie l’administration d’un médicament ou d’un aliment par toutes les voies sauf la voie digestive : injection (sous-cutanée, intramusculaire, veineuse…), patch ou spot-on (transdermique)… S’oppose à Entéral.
Parésie : paralysie incomplète qui consiste en une diminution des possibilités de contraction des muscles (faiblesse musculaire).
Parodonte : ensemble des tissus de soutien qui relient la dent à l’os de la mâchoire (gencive, cément, ligament alvéolo-dentaire et os alvéolaire).
Parodontite : inflammation du parodonte.
Parodontose : atrophie progressive du parodonte. Aboutit à l’ébranlement et la chute de la dent.
Parturition : action de mettre bas chez les mammifères.
Parvovirose : maladie virale se traduisant par des diarrhées hémorragiques chez le jeune chiot. Il existe un vaccin contre cette maladie.
Patch : dispositif qui contient un médicament et qui est appliqué sur la peau pour une absorption progressive. On dit aussi Timbre transdermique.
Pemphigus foliacé : maladie de la peau d’origine auto-immune, se manifestant par des pustules et des croûtes.
Perfusion : injection lente et prolongée dans l’organisme, généralement par l’intermédiaire d’une veine, d’une quantité importante de médicament en solution. Désigne aussi le médicament perfusé.
Péricardite : inflammation du péricarde (membrane qui entoure le cœur).
Périnée : région anatomique limitée par la queue dorsalement et par le scrotum (mâle) ou la vulve (femelle) ventralement.
Périonyxis : inflammation du pourtour de l’ongle.
Péristaltisme : ensemble des contractions musculaires qui assurent la progression du contenu d’un organe creux à l’intérieur de cet organe. Par exemple : dans le tube digestif.
Péritoine : fine membrane, appelée séreuse, qui tapisse la cavité abdominale et l’extérieur des viscères contenus par cette cavité.
Péritonite : inflammation du péritoine.
Phénotype : ensemble des caractères observables d’un individu. Résulte à la fois du génotype (expression des gènes) et de l’influence du milieu extérieur.
Phimosis : absence ou insuffisance d’ouverture du fourreau (orifice préputial) empêchant le pénis de s’extérioriser, et les urines de s’évacuer dans les cas les plus graves.
Phlébite : inflammation d’une veine.
Phlébotomie : incision d’une veine à visée thérapeutique. On dit aussi Saignée.
Phlegmon : inflammation du tissu conjonctif sous-cutané ou profond. A la différence d’un abcès qui est collecté (dans une cavité), les limites du phlegmon sont mal définies.
Phobie : crises d’angoisse déclenchées par un objet ou une situation spécifique, lesquels ne présentent pourtant pas de caractère objectivement dangereux.
Phosphatases alcalines (PAL) : enzymes présentes partout dans l’organisme mais surtout dans le foie, l’os, l’intestin, les reins et les globules blancs. Leur dosage présente un intérêt dans les atteintes du foie, des os et certains cancers.
Phosphatémie : taux de phosphore dans le sang. On dit plus rarement Phosphorémie.
Phtiriose : infestation par des poux.
Pica : ingestion persistante de substances non comestibles (bois, sable, terre…).
Piroplasmose : maladie parasitaire du chien due à la transmission, lors d’une morsure de tiques, d’un protozoaire, Babesia canis le plus souvent, qui provoque la destruction des globules rouges du sang. Il existe un vaccin. On dit aussi Babésiose.
Plantigradie : fait de marcher sur les jarrets. Les chiens et les chats sont normalement digitigrades (ils marchent sur leurs doigts).
Plaque dentaire : substance blanchâtre constituée de salive et des bactéries liés aux restes alimentaires.
Plaquettes : cellules sanguines intervenant dans la coagulation. On dit aussi Thrombocytes.
Plasma : composant liquide du sang, contenant les cellules en suspension.
Plasmocyte : cellule dérivée des lymphocytes B. On ne la trouve normalement pas dans le sang mais dans la moelle osseuse, les ganglions lymphatiques et la rate.
Plasmocytome : tumeur maligne développée à partir des plasmocytes.
Pleurésie : inflammation de la plèvre.
Plèvre : enveloppe qui entoure le poumon.
Pneumomédiastin : présence anormale d’air dans le médiastin.
Pneumonie : inflammation des poumons.
Pneumopéritoine : accumulation de gaz ou d’air dans la cavité péritonéale (l’abdomen).
Pneumothorax : présence d’air dans la cavité pleurale (entre la face interne de la cage thoracique et la face externe du poumon qui ne se trouve alors plus au contact de la cage thoracique).
Pododermatite : inflammation de la peau au niveau des doigts.
Pododermatose : affection cutanée atteignant un ou plusieurs doigts, quelle qu’en soit l’origine.
Pollakiurie : émissions d’urine fréquentes et peu abondantes.
Polyarthrite : inflammation de plusieurs articulations.
Polydipsie : soif intense.
Polyglobulie : augmentation du nombre de globules rouges dans le sang.
Polymyosite : inflammation de plusieurs muscles ou groupes de muscle.
Polype : développement anormal de tissu à partir d’une muqueuse comme le côlon ou le vagin. Est souvent pédiculé. Généralement bénin.
Polyphagie : augmentation de l’appétit.
Polyradiculonévrite : paralysie progressive due à une inflammation des nerfs. Surtout chez les chiens. Généralement réversible.
Polyurie : émission d’une quantité d’urines très importante et diluée.
Polyuro-polydipsie (PUPD) : syndrome défini par le fait de boire beaucoup et d’uriner abondamment.
Pommade : préparation ayant la consistance d’une pâte contenant des médicaments. Est obtenue en mélangeant un excipient gras et une substance active.
Ponction : aspiration à l’aide d’une aiguille fine du contenu d’une masse, d’un ganglion… afin de connaître l’origine de la lésion (inflammatoire, infectieuse ou néoplasique) ou de traiter (ponction d’un épanchement péricardique ou abdominal).
Posologie : modalités d’administration de la prise d’un médicament (doses et rythme des prises du médicament) déterminées par le vétérinaire en fonction de l’animal (âge, poids, race, tolérance…) et de l’affection.
Posthite : inflammation du fourreau (repli de peau qui abrite le pénis chez les mâles).
Potomanie : trouble comportemental consistant à boire en grande quantité (sans maladie organique décelable).
Priapisme : état d’érection prolongée, en dehors de toute excitation sexuelle.
Probiotiques : micro-organismes (bactéries ou levures) vivants qui, ingérés en quantité suffisante, sont bénéfiques à la santé.
Progestérone : hormone produite par le corps jaune de l’ovaire chez les femelles. Entraîne la transformation de la muqueuse utérine pour favoriser la nidation de l’œuf fécondé. Empêche l’ovulation.
Prognathe : qui a les os maxillaires (mâchoire inférieure) proéminents.
Prolapsus : chute ou sortie anormale d’un organe ou d’une partie d’organe par suite du relâchement de ses moyens de fixité. Par exemple : prolapsus rectal ou vaginal.
Prostatite : inflammation de la prostate.
Protéinurie : présence de protéines dans les urines.
Protozoaires : organismes microscopiques formés d’une seule cellule. A la différence des Bactéries, leur noyau est limité par une membrane.
Prurigineux : qui provoque des démangeaisons.
Prurit : démangeaisons intenses.
Pseudo-gestation : trouble du comportement survenant entre deux chaleurs. Les femelles simulent une préparation de mise-bas et déclenchent une lactation. On dit aussi Grossesse nerveuse.
Psychodermatose : lésion dermatologique associée à un trouble du comportement (l’anxiété). Les animaux s’infligent eux-mêmes des traumatismes : plaie de léchage, tournis avec mutilation de la queue, succion des mamelles ou du flanc…
Psychotrope : substance médicamenteuse agissant sur le psychisme. On distingue les psycho-analeptiques (stimulent le psychisme) et les psycholeptiques (calment le psychisme).