Le cochon nain

cochonNainUn cochon dans son jardin ? Pourquoi pas… Pas un gros cochon rose d’élevage, bien sûr, mais un petit cochon, propre et sociable. Ce nouvel animal de compagnie, issu de croisements entre différentes races de cochon asiatiques, est devenu très à la mode. On le connaît sous le nom de cochon nain, cochon vietnamien, cochon chinois, cochon de Nouvelle-Calédonie ou encore cochon américain.

Mais ne vous engagez pas à la légère. Un cochon nain n’est pas un cochon miniature : il a le gabarit d’un gros chien, il vit vieux et a des besoins spécifiques à son espèce.

Morphologie et comportement

Le cochon nain mesure 35 à 55 cm au garrot (le garrot est la zone du corps située sur le dessus, à la jonction du cou et du dos) et pèse 35 à 60 kg à l’âge adulte (un cochon d’élevage pèse 200 à 300 kg). Attention, un cochon nain peut grandir jusqu’à l’âge de 3 ans : ne vous laissez pas attendrir au moment de l’achat par un tout petit cochon ! A l’âge adulte, il aura environ la taille d’un chien de race Labrador et un poids minimum de 35 kg…

Il n’existe pas réellement de « races » chez les cochons nains. Ils ont tous des oreilles courtes et pointues, une queue droite avec un petit plumeau de poils au bout (pas de queue en tire-bouchon !), un ventre tombant et un groin assez court. Les différentes races se distinguent par la hauteur des pattes, la longueur des poils, les lignes du dos (plus ou moins ensellé) ou du ventre (plus ou moins bedonnant). Les robes, unies ou tachetées, peuvent être de couleur noire, rose, grise ou marron.

Un cochon nain vit une quinzaine d’années. Il répond à son nom et peut être éduqué comme un chien.

Les cochons vivent, à l’état sauvage, dans des groupes très hiérarchisés. Si vous ne vous imposez pas comme « le dominant », votre adorable petit cochon risque de prendre cette place et de se transformer rapidement en un animal agressif ingérable.

Le cochon aime la compagnie d’autres animaux. A défaut d’avoir une compagnie porcine, il peut nouer des liens très forts avec un chien, un chat, une chèvre ou un mouton.

Alimentation

Dans la nature, le cochon est omnivore : son régime alimentaire se compose de végétaux (racines, graines, herbes), de petits invertébrés et éventuellement d’œufs.

En captivité, son alimentation doit être riche en fibres (pour éviter les problèmes de constipation), pauvre en graisses et à teneur modérée en protéines. Pour éviter le surpoids, adaptez la quantité de nourriture à la taille, l’âge et l’activité physique de l’animal.

Il existe des aliments spéciaux « cochon nain » qui assureront une ration parfaitement équilibrée. Vous complèterez par de l’herbe et du foin (pour les fibres) et éventuellement quelques fruits (les fruits riches en eau comme le melon ou la pastèque sont particulièrement appréciés en été) ou légumes (crus ou cuits) dans la proportion d’1/3 de fruits et 2/3 de légumes pour que la ration ne soit pas trop sucrée. Si vous ne trouvez pas d’aliments spéciaux pour cochon nain, vous pouvez acheter des aliments pour porcs d’élevage (gamme truies gestantes). Les granulés doivent être trempés avant d’être distribués : mettre un volume de granulés dans 3 volumes d’eau et laisser gonfler.

Si vous voulez faire plaisir ou récompenser le cochon, donnez-lui occasionnellement quelques croûtes de fromage ou du pain sec.

Laissez en permanence de l’eau propre et fraîche dans une écuelle suffisamment lourde pour que le cochon ne la renverse pas.

> Surtout, ne pas donner d’aliments pour chiens (trop riches en protéines et en graisses) ou pour volailles, ni de restes de table (le cochon craint le sel et le sucre).

Reproduction

Le comportement sexuel des cochons nains se met en place très tôt, dès l’âge de 3 mois ½ pour les femelles et de 2 mois pour les mâles. La femelle présente des chaleurs toutes les 3 semaines. Elle peut se montrer envahissante, voire agressive au moment des chaleurs. Le mâle non castré a une odeur corporelle très forte. Il a tendance à fuguer et à présenter un caractère ombrageux et destructeur. La gestation dure 3 mois, 3 semaines, 3 jours et les porcelets sont sevrés à 8 semaines.

> Il est préférable de stériliser le cochon nain (mâle ou femelle) avant l’âge de 6 mois.

Logement

Pour être heureux, le cochon doit passer un maximum de temps en extérieur : les cochons sauvages passent plus de la moitié de leur temps à se déplacer et à fouiller le sol pour y trouver de la nourriture.

Pour préserver votre jardin, prévoyez un enclos grillagé de 5 x 5 m minimum. Le grillage doit faire environ 60 cm de hauteur (à adapter à la taille de l’animal). L’idéal est de doubler le grillage d’une clôture électrique placée à 20 cm du sol : cela empêchera le cochon de creuser pour passer sous le grillage…

Enrichissez son milieu de vie pour ne pas qu’il s’ennuie : un coin avec du foin ou de la paille, une zone de terre meuble pour qu’il puisse fouiller (vous pouvez y cacher des grains de maïs), un bac rempli de cailloux, des jeux (il existe des « balles à nourriture » pour occuper les cochons)… N’oubliez pas des éléments fixes (type poteaux) pour qu’il puisse se gratter.

Le cochon est un animal très propre ; il appréciera de faire ses besoins toujours au même endroit si vous lui installez (loin de sa nourriture) une caisse remplie de copeaux de bois. Maintenez ce bac très propre : urines et excréments sentent très fort…

> Evitez les litières pour chat, dont les granulés sont trop facilement inhalables pour un cochon !

Le cochon nain est sensible au froid, au chaud et aux courants d’air. Installez dans son enclos un abri (petit chalet ou cabane de jardin) pour le protéger de la pluie. Placez sous cet abri un panier ou une niche à chien (avec du foin, de la paille ou des couvertures) où il dormira au chaud.

> Nettoyez la niche du cochon très régulièrement et séchez les couvertures pour éviter l’humidité qui entraînerait le développement de parasites.