Médecine interne

La médecine interne concerne les maladies affectant les organes internes de l’individu.
C’est une discipline complexe qui nécessite que le praticien fasse la synthèse de l’historique de l’animal et de tous ses symptômes. Elle regroupe de nombreux domaines : la gastro-entérologie, la cardiologie, la neurologie, l’hématologie, l’endocrinologie, l’immunologie…

Une consultation de médecine interne pour votre animal est indiquée :

  • Si votre animal présente une association de signes ou des signes d’une gravité nous faisant penser à une maladie complexe
  • Si plusieurs consultations et différents traitements n’ont pas donné de résultats satisfaisants
  • Si votre animal était suivi dans une autre région pour une maladie chronique…

La gestion de ces maladies nécessite qu’un diagnostic définitif soit établi. C’est pourquoi un certain nombre d’examens peut être réalisé afin de confirmer ou d’exclure les différentes hypothèses émises. Ils sont pratiqués dans un ordre croissant de pertinence, de coût et selon leur caractère invasif. Leur intérêt vous sera toujours exposé avant réalisation.

Anémie chat traitement vétérinaire
Chat présentant une anémie sévère

Nombres d’entre eux sont faits sur place, comme par exemple :
Dans notre laboratoire : analyse d’urine, numération formule sanguine, frottis, biochimie, ionogramme, dosages endocriniens, tests de dépistage des maladies virales et parasitaires, ponction de masse ou de ganglions et lecture des lames microscopiques,

Sur le plateau technique d’Avrillé : radiographie, échographie cardiaque ou abdominale, endoscopie digestive ou respiratoire associée ou non à des biopsies, biopsies de moelle osseuse, ponction de liquide céphalorachidien, biopsies échoguidées d’organes…

Certains prélèvements sont envoyés à des laboratoires spécialisés (sérologies, recherches PCR…).

Si jamais nous n’étions pas en mesure de conclure, nous vous accompagnons dans une démarche de second avis auprès d’un spécialiste.

Les traitements instaurés suite au diagnostic peuvent parfois être longs (voire à vie) et nécessiter une période d’hospitalisation à leur initiation. Nos assistants sont formés afin de prodiguer des soins de qualité, sous contrôle d’un vétérinaire, tout en minimisant le stress de l’hospitalisation de votre compagnon.

Nous vous encourageons également à rendre visite à votre animal afin de suivre son évolution ensemble et de stimuler son moral pour une convalescence plus rapide.
Dès lors que nous estimons ensemble que vous pouvez prendre le relais, l’hospitalisation peut être poursuivie à domicile (avec des contrôles réguliers de l’amélioration clinique jusqu’à la guérison ou la stabilisation).

Les maladies endocriniennes ou immunitaires peuvent parfois demander un suivi régulier de certains paramètres afin d’adapter au mieux les doses des traitements.

Consultation de cardiologie

La consultation de cardiologie du chien et du chat est un approfondissement d’une consultation de médecine générale ou vaccinale. Les principaux motifs de consultation sont un souffle cardiaque entendu à l’auscultation par le vétérinaire, une toux fréquente ou des essoufflements après un effort. Selon les anomalies découvertes lors de cette consultation, plusieurs examens complémentaires peuvent être proposés.

La mesure de la tension artérielle se mesure comme chez l’homme, sur un animal calme et sans anesthésie. Elle permet de déceler une hypertension artérielle ou parfois une hypotension.

La radiographie thoracique peut être prescrite lors d’anomalies à l’auscultation des poumons et d’emblée chez certaines races prédisposées à la cardiomyopathie dilatée (Cocker anglais, Doberman, Dogue allemand…). Grâce à cet examen, il est possible de détecter de l’œdème pulmonaire et d’estimer la taille du cœur par le biais de mesures standardisées (indice de Buchanan).

L’échographie cardiaque, ou échocardiographie, est un examen indolore qui ne nécessite aucune anesthésie. Il permet d’observer le cœur en mouvements et d’effectuer des mesures qui permettront d’établir un diagnostic précis.

Les intérêts de l’échocardiographie sont multiples. Elle permet de situer précisément le problème cardiaque, d’établir un pronostic et surtout de prescrire un traitement adapté.

L’électrocardiographie (ECG) mesure l’activité électrique du cœur en temps réel et permet de déceler des troubles du rythme cardiaque.

Plus rarement, une analyse sanguine peut être judicieuse car certains troubles cardiaques sont causés par d’autres maladies, comme l’hyperthyroïdie chez le chat.

Par la suite, selon les cas médicaux, un suivi annuel voire semestriel permettra de suivre l’évolution de la maladie cardiaque et de réadapter le traitement. Le but est que l’animal insuffisant cardiaque vive le plus longtemps possible dans les meilleures conditions possibles.

Le dépistage de certaines maladies cardiaques peut permettre la mise en place d’un traitement précocement afin de freiner leur évolution et ainsi de maintenir son animal sans signe de maladie cardiaque pendant des périodes significatives (jusqu’à plusieurs années).

cardiologie veterinaire angers

Coupe parasternale droite petit axe transventriculaire en mode Temps-Mouvement : appréciation de la taille des parois et des cavités en dyastole et en en systole ainsi que la contractilité.

cardiologie veterinaire 49

Coupe parasternale gauche grand axe en mode bidimensionnel avec doppler couleur : observation des flux sanguins, ici une fuite légère de la valve mitrale.

radiographie veterinaire angers

Radiographie thoracique de profil de chien avec mesure de l’indice de Buchanan.