Dermatologie

Mon chien se gratte ….

Le prurit est un terme médical qui signifie que le chien se gratte, se démange. C’est l’une des principale cause de consultation de dermatologie. Ce comportement peut être une attitude normale lorsqu’il se manifeste de temps en temps. Il devient un problème s’il est répétitif, que le chien arrête son activité pour se gratter ou que des lésions apparaissent sur la peau.

Cela s’exprime de différentes manières. Le chien peut se mordiller, se frotter, s’arracher les poils, changer de comportement en devenant irritable. Il existe une échelle pour établir un score de prurit selon l’intensité des démangeaisons et des lésions associées.

Les principales causes de prurit

1- Les parasites externes

Les puces sont de loin une des causes majeures de prurit chez le chien et le chat. Les puces se nourrissent du sang de l’animal et les piqûres occasionnées entrainent des démangeaisons comme celles des moustiques chez nous. De plus, la salive de la puce peut entrainer des réactions allergiques par hypersensibilité à différents allergènes contenus dans celle-ci.

D’autres parasites comme certains acariens (agent de la gale sarcoptique, cheyletiella, aoûtats, Demodex canis…) sont responsables de prurit également.

2- Les infections cutanées

Les infections bactériennes cutanées ( pyodermites) sont dues au développement à la surface et en profondeur de la peau de bactéries pathogènes. Elles sont responsables d’infection et d’inflammation pouvant entraîner du prurit. Il existe également des infections dues a des champignons (teigne par exemple) ou des levures comme les Malassezia. Dans tous les cas un cercle vicieux s’installe. Le chien en se grattant entraîne des microlésions au niveau de sa peau. Ces lésions peuvent s’infecter et entraîner une aggravation des symptômes.

3- Les allergies

Les allergies peuvent être multiples et les allergènes responsables de cette allergie ne sont pas toujours détectés.

– L’allergie alimentaire

Comme son nom l’indique, l’allergie alimentaire est liée à l’alimentation. L’animal présente une intolérance ou une allergie à une source de protéine présente dans son repas (produits laitiers, bœuf, poulet…) L’organisme de l’animal réagit de manière anormale vis-à-vis de certains constituants de la ration et ceci peut provoquer des démangeaisons.

– L’allergie à l’environnement

C’est une allergie dues aux allergènes présents dans l’environnement. Il s’agit des pollens, des acariens, des poussières, des moisissures… responsables là encore d’inflammation et de démangeaisons.

– Cas particulier : la dermatite atopique canine

Il s’agit d’une maladie chronique qui apparaît chez un chien jeune prédisposé à développer plusieurs allergies en même temps et qui a également un défaut de barrière cutanée -c’est à dire une peau qui est moins protectrice. Cette peau fragilisée laisse passer plus facilement les allergènes . Elle se défend donc moins bien contre les infections. Certaines races sont prédisposées comme le Bouledogue français, le Labrador, le Sharpeï, le Westie…

Les traitements

Le traitement doit tenir compte en priorité de l’origine du prurit. Le diagnostic sera établi lors d’une consultation de dermatologie. Si besoin, certain examens complémentaires seront mis e oeuvre comme des examens microscopiques (calques cutanés, raclages ), des cultures bactériennes au laboratoire, des biopsies cutanées…

Le traitement nécessitera parfois la prise de médicaments par voie orale comme des antibiotiques, des anti-inflammatoires, des antifongiques, des antihistaminiques mais également des soins locaux comme des shampoings spécifiques, des spray ou des lotions.

En cas de suspicion d’allergie alimentaire, un régime alimentaire particulier que l’on nomme régime d’éviction pourra être mis en place pendant 8 semaines pour établir ou écarter ce diagnostic.

Bien entendu, l’application de produits antiparasitaires pour se débarrasser des puces et de tous les autres parasites est conseillée tout au long de l’année car bien souvent c’est la première cause de prurit chez l’animal.

Pour résumer, il faut garder en tête que toutes les causes de prurit (liste non exhaustive présentée ci-dessus) peuvent être présentes en même temps ou seulement certaines d’entre-elles.